Pourquoi je ne dis pas « de rien » quand on me dit « merci »

couple-307924_1280

Vous rentrez chez vous fatiguée d’une longue journée. Vous vous asseyez dans un fauteuil pour souffler, et vous remarquez au bout d’un moment que la pièce est toute rangée, alors que quand vous étiez partie ce matin, l’idée de revenir dans un espace aussi encombré vous avait épuisée d’avance.

Votre ami, rentré du travail un peu plus tôt, s’est occupé de tout remettre en ordre. Vous sentez une agréable odeur de gratin, vous entendez le ronronnement tranquille de la maisonnée… chacun est occupé à ses tâches, les enfants jouent tranquillement. Cette ambiance vous berce et vous apporte la douceur dont vous avez besoin après cette journée harassante. Sur la table, il y a un petit mot. Il est pour vous:

« Chérie, je suis allé chercher le panier de l’AMAP. Il y a de la salade de fruit au frigo pour toi  si tu veux. Pose-toi tranquille, les enfants ont déjà fait leurs devoirs »

Quel plaisir de se sentir accueillie de cette manière! Vous imaginez avec plaisir l’énergie que votre ami a déployée pour vous choyer.  Vous goûtez chacune de ses attentions, vous ressentez une bouffée de gratitude, et vous avez hâte qu’il rentre pour le remercier.

Quand il arrive, vous lui dites avec un grand sourire:

« Merci pour tout ce que tu as fait pour que je me sente bien en arrivant, ça m’a fait un bien fou ! »

Et voilà qu’il vous répond:

« Mais non mais non, de rien, de rien… »

Et comme vous insistez pour lui faire part de votre gratitude, il reprend:

« Allez, mais c’est rien du tout, c’est juste normal, c’est la moindre des choses… »

Comment vous sentez-vous alors ? Qu’allez-vous faire de cette gratitude que vous ressentez ? Allez-vous accepter de considérer que tout ce que vous avez reçu, ce n’est rien ? N’auriez-vous pas préféré qu’il vous dise:

« Je suis content que ça t’ait fait plaisir »

Ou bien

« J’adore te faire plaisir »

?

Quand je fais quelque chose pour quelqu’un, et que j’y mets tout mon cœur, je ne dis pas « de rien » quand on me dit « merci ».

Parce que tout mon cœur, ce n’est pas rien !

Parce qu’un merci qui n’est pas vraiment reçu peut générer de la frustration…

Parce que finalement, avec un peu d’entraînement, j’ai fini par m’apercevoir que j’aime recevoir de la gratitude !

Et vous, comment recevez-vous les mercis ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire !

A bientôt,

La Fannette

12 Comments

  • Bonjour Fanny,
    C’est vrai que juste un merci… c’est un peu être avare de mots devant l’effort déployer. Je fais attention également à la façon dont je dis merci… Je prends le temps de dire à quel point le geste qui a été fait fait une différence dans ma journée. Cette habitude aide à ne jamais oublier d’éprouver de la gratitude.

    Ensuite comment je reçois les mercis… je suis consciente qu’il a bien raison de me dire merci mais je ne le dis pas forcément. Surtout en ce qui concerne le ménage par exemple. Mon conjoint réalise 80% des tâches ménagères. C’est sûr que j’aime lui faire plaisir, mais insister la dessus me parait dérisoire parce qu’au fond, je ne fais qu’un strict minimum… Comment dire, sur ce coup ce serait abusé. Qu’en penses-tu?
    Mais autrement, je dis davantage que « de rien » ;)

    • Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris ce que tu veux dire… Est-ce que tu te demandes s’il serait exagéré de remercier ton compagnon de faire les tâches ménagères?
      Si c’est bien cela la question, ce qui me vient c’est d’une part que pour moi la gratitude vient du cœur, et je ne vois pas trop le sens de l’exprimer si elle n’est pas vivante… et d’autre part, je ne cois pas que l’on puisse abuser de gratitude: c’est bon mais ça ne fait pas grossir, ça fait plaisir, ça nous branche sur les côtés positifs de notre vie, alors si on ressent de la gratitude, pourquoi se priver de l’exprimer…?
      à bientôt !

  • Je suis assez d’accord avec les propos d’Agnès. Il faut également faire attention à la façon de dire merci. Mais pour le de rien, certes ça « gâche » un peu le moment présent quand il est vu de cette façon, mais ce n’est qu’une question de politesse pour ma part. Et je préfère un « ce n’est rien »; »de rien », etc à rien. Mais je comprends ton raisonnement lafannette.

    Cordialement Matthieu ORDUNA.

    • Merci Matthieu pour ton commentaire.
      Oui, je vois ce que tu veux dire: pour toi, une formule de politesse est la bienvenue ! C’est le cas aussi pour moi, c’est une manière de sentir prise en compte et respectée. J’aime bien aussi mettre du sens sur ces petites formules, et en trouver qui correspondent vraiment à ce qui est vivant pour moi.
      à bientôt !

  • Comment te dire…. Je crois que je ne suis jamais rentrée à la maison avec le ménage fait, la bonne odeur de gratin et les devoirs des enfants ok…. Non, vraiment je ne crois pas… Et je pense que je n’aurais pas dit merci… Non… Encore quelques valdas à avaler surement…
    Je reste imprégnée de cette histoire précisément, et c’est pourquoi là je ne dis pas merci! Mais dans un autre monde, avec un autre homme, j’aurais déposé un baiser sur ses lèvres et je lui aurais dit : Je t’aime mon amour…

    • Merci Cécile, je suis touchée par ton commentaire.
      Et je vois que la plupart des commentaires sur cet article sont plus tournés sur le « merci » que sur le « de rien », ce qui me donne envie de creuser sur la gratitude… dans un prochain article!

  • Pour ma part, je ressens déjà la gratitude de ma chérie au moment où je pense à lui faire plaisir ( ménage, cadeau, etc.) et au moment ou je me mets à l’oeuvre pour elle. Car le simple fait de faire plaisir est déjà un remerciement en soi de la personne que l’on aime. Je ne pense donc pas qu’il faut attendre quelque chose en retour (sauf p-e un peu de joie :) ) pour pouvoir être reconnu.

    • Merci pour ton commentaire, Alexandre! Je suis touchée quand je lis que tu ressens déjà la gratitude de ta chérie au moment où tu penses à lui faire plaisir. Pour moi c’est le signe d’une belle connexion! J’aime aussi percevoir à travers ce que tu dis qu’il y a déjà du « recevoir » dans le « donner » !

  • Merci La Fannette pour et article. Oui aujourd’hui je pense que l’on utilise des mots sans plus savoir ce que cela veut dire.
    Bonjour : je vous souhaite une bonne journée
    Au revoir : je souhaite que l’on se revoie.

    Sans compter toutes ces occasions où les personnes « oublient » de remercier, de dire bonjour. On pourrait presque croire qu’on les agresse quand on lance un « bonjour ».
    Pourtant quand je prends le temps de dire ces petits mots en y mettant tout mon coeur, sans attendre de retour, jour après jour, je les vois se détendre. Je sais que j’ai gagné lorsque je vois un vrai sourire éclairer leur visage. C’est un vraiment un cadeau.
    Je m’éloigne de ton sujet, mais oui je pense que nous avons du mal à vraiment dire ce que l’on ressent par peur, par habitude, par ignorance, ou tout simplement parce que notre mental est ailleurs.
    La prochaine fois que l’on me remerciera, en toute conscience je répondrai « C’est un réel plaisir. »
    A bientôt
    Odile

    • Merci pour ton commentaire Odile ! J’aime l’idée de remettre du sens derrière les mots qu’on pourrait avoir tendance à dire en mode « automatique », et de rechercher une connexion authentique ! Je t’envoie un grand sourire !

  • Une très belle histoire. Et pour moi aussi la gratitude est importante je remercie la vie pour tout ce qu’elle m’apporte et lorsque l’on me dit merci je préfère répondre : « avec plaisir », car c’est avec plaisir que j’ai rendu service ou que j’ai fait plaisir à quelqu’un. Alors MERCI pour cet article La Fannette et à très vite.

    • Avec grand plaisir, Lady Rose !
      à bientôt !

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!