Archive from août, 2020
août 22, 2020 - article invité, spiritualité    8 Comments

Matrices: le dézoom

bank-real-estate-custom-3691563_1280

 

 

Suite au podcast de mon amie Isabelle Padovani sur les 3 matrices (pour l’écouter, c’est par là), et à la dernière vidéo d’Alice de la chaîne Pourquoi pas? (pour la voir, c’est par là), j’ai envie de vous partager:

  • ce que ces deux magnifiques enseignements ont éclairé chez moi, et comment ils se complètent merveilleusement
  •  les astuces pour demeurer dans la conscience de ces « contenants » que sont les matrices
  • des idées pour ne pas se laisser piéger dans ces matrices

 

Commençons donc par une mise à plat de ces notions

Ce qu’Isabelle appelle la première matrice est identifié par Alice comme le jeu du monopoly. Il s’agit du mode de fonctionnement sociétal qui a été mis en place depuis des centaines d’années, et qui arrive aujourd’hui à ses limites. Ce système, à l’image du monopoly, repose entre autres sur les notions de matérialisme, de compétition, de division, et de refus de toute forme de spiritualité. Ce système nous amène à un contrôle exacerbé du vivant et par conséquent à une déconnexion de la nature et de notre nature. Depuis l’arrivée du virus, ce contrôle n’a eu de cesse de se durcir, et s’affirme aujourd’hui jusqu’à l’absurde.

La deuxième matrice est identifiée par Isabelle comme notre système intérieur, construit à partir de croyances diverses et variées qui au fil du temps ont tissé des repères et des schémas de fonctionnement. Ces schémas constituent des repères, et donc un contenant rassurant, en même temps que des limites qui nous entravent dans notre besoin d’évolution.

Ce qui nous maintient enfermés dans ces deux matrices, comme le souligne Alice, c’est la peur. Ceux qui ont intérêt à ce que nous jouions au monopoly sans avoir conscience qu’il s’agit d’un jeu tirent perpétuellement cette ficelle de la peur (peur du virus, peur de l’autre, peur de mourir, peur de manquer d’argent, etc…). Et pour ce qui est de notre matrice intérieure (ce que Stéphane Colle appelle « le personnage », voir par exemple cette vidéo), c’est à nouveau la peur qui nous maintient bien à l’abri dans un treillis de croyances (peur du regard des autres, peur de manquer d’amour, peur de l’inconnu, etc…).

Enfin, la troisième matrice, qu’Isabelle appelle ‘la matrice spirituelle », ou « la matrice originelle », est exempte de croyances et de concepts. Je peux relier cette troisième matrice à ce qu’Alice identifie comme l’univers, qui relie le tout, avec lequel nous ne sommes qu’UN, et qui est régi selon des lois quantiques, telles que la loi de l’attraction par exemple.

Ce qui nous permet de nous relier à cette troisième matrice, c’est l’amour (+acceptation et accueil de ce qui est, gratitude, confiance, conscience)

Read more »

août 22, 2020 - outils de mieux-être    No Comments

Trouver la sérénité avec le bol tibétain

tibetan-bowl-2229455_1280

Pour contribuer à rendre accessibles et visibles des outils et des approches qui font du bien au corps et à l’âme, j’ai décidé d’ouvrir mon blog à des personnes qui proposent différents outils de mieux-être. Aujourd’hui je donne la parole à Bertrand, du blog « Le bol tibétain »

Le travail, les enfants, les courses, les factures, etc. sont autant d’éléments qui peuvent avoir un impact sur la façon dont vous vous sentez au quotidien. Tout ce que vous devez faire dans une journée peut être source de stress, de panique, de colère, d’irritabilité, la liste est longue.

Pourtant, il est important que vous puissiez vous sentir plus serein au quotidien. Si cela vous semble plus facile à dire qu’à faire, laissez-moi vous parler du bol tibétain.

Qu’est-ce que la sérénité?

La sérénité est un profond sentiment de calme intérieur, d’apaisement. Les voix intérieures se taisent, les bruits extérieurs n’ont plus d’importance. Il y a juste la vie qui passe, sans qu’aucun commentaire ne se fasse entendre.

Il vous est peut-être arrivé de ressentir exactement le contraire au volant dans les bouchons ou après une mauvaise journée de travail. Il est naturel de vivre ce genre de moments d’agitation, le principal étant de pouvoir s’offrir de manière régulière des plages de sérénité.

Pourquoi est-ce important d’être serein?

En étant serein, vous appréhendez différemment les petites choses du quotidien et les grandes choses exceptionnelles. Les solutions à vos problèmes se présentent naturellement (alors que quand vous êtes stressé et que vous cherchez à toute force une solution, vous ne la trouvez pas), et vous faites preuve de plus d’optimisme. Ce qui peut n’être que bénéfique pour vous et votre entourage, et ce, au quotidien comme dans les moments les moins agréables.

Il existe de multiples moyens de rejoindre cet état de sérénité. Parmi tous ces moyens, j’ai choisi de vous parler de l’usage du bol tibétain.

Le bol tibétain

Le bol tibétain, qui porte aussi le doux nom de bol chantant, est un objet qui a la forme d’un bol tel qu’on le connaît. Il est aussi présenté comme une cloche renversée en raison du son qu’il produit et qui est plus proche de la cloche que du bol.

Si on le trouve partout dans le monde, il est essentiellement fabriqué au Tibet, au Népal et en Inde. Il est fait de 7 métaux différents, censés représenter les sept chakras ou les sept planètes du Système Solaire.

Quelles utilisations?

L’utilisation pour laquelle le bol chantant a été conçu reste floue encore aujourd’hui. On ne peut que faire des suppositions qui impliquent qu’il est soit un objet purement pratique, soit un objet magico-religieux/spirituel.

On dit encore aujourd’hui que certaines femmes enceintes pourraient l’utiliser pour purifier la nourriture qu’elles ingurgitent et qui est fournie au bébé. Son utilisation garde un aspect relativement mystique.

Comment s’en servir?

L’utilisation pour laquelle il est connu dans des pays comme la France, c’est celle qui vise à apporter un certain bien-être à la personne qui le possède. Il reste un objet spirituel qui intéresse toutes les personnes soucieuses de leur bien-être intérieur.

Mais une fois cela dit, il y a quand même deux façons d’utiliser un bol tibétain et d’en tirer tous les bénéfices : le faire chanter soit en le frappant, soit en le frottant.

Le frapper

Le faire chanter en le frappant est sûrement l’utilisation qui est la plus connue. En effet, si vous donnez un petit coup de maillet sur le bol, celui-ci dégage un son particulier. Sa particularité est que le son varie en fonction d’un grand nombre de critères, dont la taille de la pièce, la taille du maillet, la force de frappe, l’endroit sur lequel il est posé, etc.

C’est une bonne façon de rééquilibrer les énergies présentes dans une pièce de votre maison.

Le frotter

Un peu moins connu, mais tout aussi bénéfique, le chant du bol provoqué par frottement est totalement différent. En effet, pour le frotter, vous devez le tenir dans votre main, ce qui provoque une tout autre expérience d’utilisation.

Vous sentez les vibrations qui émanent du bol lorsque vous l’avez frotté. Et son chant peut rester imperceptible pendant quelques instants, ce qui veut dire qu’il peut agir sur vous sans même que vous vous en rendiez compte.

Comment trouver la sérénité avec le bol tibétain?

Le bol tibétain est un outil puissant et précieux dans la recherche de bien-être intérieur, de calme et de paix.

Un moment rien que pour soi

La première chose c’est que l’utilisation du bol tibétain, quel qu’en soit l’objectif, vous permet de prendre un moment pour vous et rien que pour vous. Plus de patron, plus d’enfants, plus de voisins… rien que vous.

Le fait de vous aménager un moment à vous, loin de toutes sources de stress, d’angoisse, de colère, etc. c’est déjà retrouver un peu de calme et de paix en vous. La première étape est donc passée.

Apprendre à écouter

Dans un deuxième temps, l’utilisation du bol tibétain est un bon moyen d’apprendre à écouter ce qui vous entoure (ce que vous n’avez peut-être pas le temps de faire au quotidien). Le bol fixe votre attention sur une chose et une seule, ou peut-être deux si vous souhaitez profiter de ses vibrations.

Avec le bol tibétain, vous apprenez à écouter ce qui vous entoure, mais aussi ce qui est en vous : vous êtes attentif aux sons qui résonnent dans la pièce et à la manière dont il se propagent en vous. Vous êtes également à l’écoute des vibrations que le bol vous transmet.

S’accorder du répit

Enfin, disposer d’un bol tibétain vous permet d’avoir un allié pour vous accompagner vers l’écoute de vous. En prenant le temps d’écouter le son de ce bol, vous vous créez un cocon dans lequel vous savez que vous pouvez retrouver de la paix.

Quand vous reconnaissez les signes qui montrent que la sérénité s’éloigne de vous, il vous suffit de revenir au bol.

En conclusion, je ne peux que vous inviter à essayer cet outil qui vous accompagne dans la connaissance de vous, de vos envies et de vos besoins pour enfin retrouver la sérénité.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à visiter mon site internet

Bertrand